Comparateurs de crédits immobiliers

Parmi les 2 millions (au moins) de personnes susceptibles d’être intéressées par ce blog, il s’en trouve une grande quantité qui a un projet immobilier à titre personnel ou professionnel. Ce thème trouve donc naturellement sa place ici et même si je ne suis pas un expert dans ce domaine, mon expérience et quelques conseils seront probablement utiles à certains lecteurs.

Mon expérience

Il y a quelques années, lorsque j’ai acheté ma résidence principale, c’est une aventure intéressante qui a commencé. Partant sans la moindre connaissance, j’ai du me documenter tout en effectuant mes recherches de biens à vendre et de crédits immobiliers.

On est tenté de se dire que la tâche n’est pas si compliquée que ça étant donné que des millions de personnes non qualifiées l’ont fait avant soi, sauf que… je suis perfectionniste, j’aime bien comprendre ce que je fais, où je mets les pieds et tant qu’à faire optimiser pour obtenir le meilleur résultat possible.

Vous avez donc d’un côté les personnes qui prennent plus ou moins ce qui vient tant au niveau du bien immobilier que du crédit immobilier, parce qu’elles n’ont pas envie de trop s’embêter, puis d’un autre côté les gens qui (comme moi) recherchent un bien particulier, avec un certain cachet, dans une certaine zone, selon certaines conditions. Idem pour le prêt immobilier.

A vouloir être trop exigent, on peut finir par ne pas trouver ce qu’on l’on cherche, mais cela permet toutefois de ne pas céder à la facilité, ce qui, dans certains cas est largement préférable pour l’avenir.

La recherche d’appartements est une aventure à part entière et à ce sujet je vous raconterai dans un autre article la mésaventure qui m’est arrivée lors de ma première tentative d’achat. Cela devrait d’ailleurs servir à certaines personnes tant certains marchands de biens sont peu scrupuleux et prêts à tout pour monter leur projet (même à prendre des risques inconsidérés).

Les grandes étapes

Pour moi l’acquisition d’un bien immobilier est une aventure en 4 parties décomposées comme suit, qui se déroulent presque toujours dans cet ordre :

  1. La recherche du financement
  2. La recherche du bien
  3. Les travaux (plus ou moins importants)
  4. Les formalités annexes (notaire, changement d’adresse, ouverture gaz, électricité, téléphone, etc.).

Dans cet article, nous allons nous intéresser uniquement à la partie financement.

Recherche du financement

Il pourrait paraître étrange au néophyte de rechercher un financement avant même de trouver le bien que l’on souhaite acheter, mais c’est pourtant tout à fait logique, puisque l’obtention d’un prêt dépend d’abord et avant tout de votre taux d’endettement. Il ne faut pas oublier que sans la banque, à moins de posséder déjà un capital important, vous ne pourrez rien acheter, vous êtes donc à la merci des organismes de prêt et se faire à cette idée n’est pas chose facile, pas plus que de se dire que vous allez rembourser au final 2 ou 3 fois la somme qui vous aura été prêtée et que dans un premier temps, c’est à la banque que votre bien immobilier appartiendra véritablement.

Avant un premier achat, je crois que la plupart des gens ont une certaine idée de ce qu’ils voudraient acheter, mais n’ont pas vraiment la notion de ce que cela peut valoir et encore moins la notion de ce qu’ils peuvent se permettre de dépenser. La première étape consiste donc se rapprocher d’une banque et de demander une simulation afin d’obtenir les premiers renseignements nécessaires et notamment le montant du prêt que vous pouvez obtenir au maximum.

Sans faire d’autre analyse, cela vous donnera une idée de ce que vous pouvez vous permettre d’acheter dans votre situation financière actuelle. Et il y a de fortes chances s’il s’agit de votre premier achat que vous soyez déçu et qu’il faille revoir vos prétentions à la baisse. Une fois cette réévaluation faite, lancez-vous simultanément dans une recherche active de biens immobiliers et de meilleures conditions de prêt.

Pour trouver le meilleur crédit possible, plusieurs méthodes s’offrent à vous :

  1. Contacter un maximum de banques, d’organismes de crédit et négocier les taux
  2. Utiliser un comparateur de crédit par exemple Assuragency
  3. Passer par un courtier

Pour ma part, j’ai fait les 3 et j’ai finalement pu acheter l’appartement que je voulais. Je vais vous dévoiler quelle solution selon moi est la meilleure et pourquoi.

1. Contacter les banques

Bien que cela demande beaucoup de temps, c’est ce que font la plupart des gens, parce que c’est gratuit.

Contacter 3 banques différentes (seulement) n’a pas vraiment d’intérêt à moins que vous ne décidiez de passer de toute façon par votre banque actuelle et de simplement négocier un peu le taux par une mise en concurrence plus ou moins fictive. Sachez qu’accepter une offre de crédit dans une banque qui n’est pas la vôtre induit dans la grande majorité des cas un changement de banque puisque presque toutes les banques vous obligeront à ouvrir chez elles un compte courant sur lequel vous devrez verser votre salaire.

Vous pouvez pour éviter cela (et pour obtenir dans certains cas des taux plus avantageux) passer par des organismes de crédits spécialisés immobiliers qui ne sont pas des banques.

Le plus important est d’arriver un négocier le taux le plus bas possible, car c’est ce taux qui détermine le montant que vous rembourserez au final, et par conséquent la durée du prêt et les mensualités. Pour réduire les mensualités, il faut allonger la durée du prêt, ce qui a pour effet d’augmenter considérablement le montant du remboursement. La règle est simple : plus vous empruntez sur une longue durée, plus l’emprunt vous coutera cher.

2. Utiliser un comparateur de crédits immobiliers

L’intérêt d’un comparateur de crédits est le gain de temps. En quelques clics vous pouvez obtenir gratuitement une comparaison entre plusieurs organismes, afin de déterminer quelles sont les meilleures conditions pour vous. C’est un outil qui me parait indispensable pour démarrer et qui peut même dans certains cas remplacer la consultation directe auprès des organismes de prêt.

3. Passer par un courtier

Voici ce qui me semble être la solution ultime à tous vos problèmes, mais pas sans avoir au préalable au moins utilisé un comparateur de crédit, afin d’avoir des bases solides de compréhension et de comparaison.

Les services d’un courtier sont payants (plusieurs centaines d’euros au minimum), y compris si vous n’acceptez aucune des offres qu’il vous aura trouvées, cependant, vous serez assuré d’une prestation personnalisée, adaptée à vos besoins.

Les courtiers ont des rapports privilégiés avec les organismes de crédit, de sorte qu’il vous sera presque impossible d’obtenir individuellement de meilleures conditions tarifaires que celles qu’ils sont en mesure de vous proposer et c’est là que réside le secret des meilleurs courtiers.

Certes, un courtier gagne sur tous les tableaux puisqu’il vous fait payer sa prestation et qu’en plus il empoche une commission payée par la banque lorsque vous acceptez une offre qu’il vous a proposée, mais il dispose d’une marge de négociation auprès de ces banques dont vous n’oseriez même pas rêver.

Vous pourriez très bien économiser au final des milliers, voire des dizaines de milliers d’euros sur le montant de votre remboursement grâce à un taux plus faible.

Si vous avez un projet immobilier, visitez impérativement un comparateur de prix, par exemple Assuragency, cela ne vous coûtera rien.

Mais vous offrirez-vous les services d’un courtier ?

Racontez votre expérience en commentaire.

Benoit Écrit par :