Mais pourquoi un blog destiné aux entrepreneurs aborde-t-il une notion de physique élémentaire vieille de plus de 3 siècles ? Tout simplement parce que bien souvent, on dit que seules les personnes qui ne font rien ne font pas d’erreur. Faux ! Oubliez vite cet adage, car, en ce qui concerne l’entrepreneuriat (et de nombreux autres aspects de la vie en général), c’est justement une erreur que de ne rien faire. Vous ne voyez toujours pas le rapport ? Lisez la suite !

Ce court article m’est inspiré par l’interview de Guillaume de Komment Devenir Riche, par Olivier Roland, entrevue orale très intéressante dans laquelle on découvre plus en détail le parcours de Guillaume, son premier succès en tant que conseiller financier puis son second succès naissant en tant que blogueur. Si vous écoutez bien jusqu’à la fin, Guillaume livre des conseils qu’il applique lui même et qui sont d’une logique implacable et d’une pertinence à toute épreuve.

L’un de ses conseils et justement d’oser l’action, de se lancer, de réaliser ses projets, en somme, de se mettre en mouvement.

La loi du mouvement d’Isaac Newton, célèbre érudit anglais du 17e siècle, nous apprend que selon le principe d’inertie : « Tout corps persévère dans l’état de repos ou de mouvement uniforme en ligne droite dans lequel il se trouve, à moins que quelque force n’agisse sur lui, et ne le contraigne à changer d’état. » C’est une loi qui s’applique en premier lieu à la physique et qui signifie notamment que sans action extérieure, un objet inerte le demeure et un objet en mouvement continue sur sa trajectoire en ligne droite.

Cette loi s’applique également très bien aux actions (ou inactions). Quand on ne fait rien, il ne se passe rien. Et quand on fait quelque chose, on lance un projet, aussi petit soit-il, sur des rails, pour finalement obtenir un résultat.

L’inaction n’a donc pour effet systématique que l’absence de résultat, ce qui est une erreur tragique pour toute entreprise. En revanche, l’action peut mener à des erreurs qui ont parfois pour effet l’échec. Cependant, lorsque l’on fait des erreurs, on peut les analyser et les corriger, ce qui permet d’apprendre, de progresser et de s’améliorer. On modifie, on retouche, on affine et souvent de cette façon, on atteint notre but. Parfois on ne fait pas d’erreur et l’on progresse encore plus vite, mais dans les deux cas, on va toujours plus loin que si l’on n’entreprend rien.

Faut-il encore pour cela avoir des objectifs, ce qui, étrangement, n’est pas le cas de trop nombreux entrepreneurs, comme nous le verrons dans un autre article.

Comment alors, sans objectif et sans action, développer une entreprise ?
La réponse est simple, je vous laisser chercher.