La création d’entreprise est accessible à tous, mais la réussite d’une entreprise dépend de nombreux facteurs, parmi lesquels, et non des moindres, le caractère de la personne qui se lance.

En effet, si tout le monde peut devenir entrepreneur, ceux qui le restent et réussissent sont moins nombreux, car au-delà des connaissances nécessaires, il faut posséder cette envie de créer, d’entreprendre, de se démarquer, une grande motivation pour persévérer et surmonter les obstacles qui se mettront inévitablement en travers de votre route. Ce sont des traits de caractère qu’il est indispensable de posséder pour assurer la réussite de votre projet.

Voici une anecdote qui me parait illustrer parfaitement ce discours.

Lorsque j’avais 17 ans, un ami m’a proposé de travailler avec lui pendant quelques semaines durant les vacances scolaires. Son père qui occupait un poste dans une tannerie (entreprise qui transforme les peaux d’animaux en cuir par différents procédés chimiques et mécaniques) nous avait trouvé un emploi pour l’été. Trop heureux de pouvoir gagner un peu d’argent, nous avons bien volontiers accepté cette proposition. Nous avons donc travaillé ensemble pendant 6 ou 7 semaines et avons découvert un métier rude, parfois dangereux et des conditions de travail difficiles (odeurs très fortes, chaleur intense et humide, manipulation de très lourdes pièces, mouvement répétitifs, etc.).

Certaines personnes étaient employées dans cette entreprise depuis plus de 30 ans et se satisfaisaient, par habitude, par facilité et par choix de ces conditions difficiles.

J’étais pour ma part bien conscient de n’être pas destiné à ce métier et qu’il ne s’agissait que d’un job d’été. A 17 ans on n’envisage pas forcément sa carrière professionnelle de manière très claire, mais si l’on ne sait pas encore très bien ce que l’on veut, on sait au moins ce que l’on ne veut pas. J’avais pourtant déjà en moi cette envie de créer, d’entreprendre, sans vraiment savoir ce que cela représentait.

Au hasard d’une discussion, l’un des doyens de cette entreprise m’a fait une confidence qui m’a semblé étrange sur le moment, mais que j’ai compris un peu plus tard. Quelques années auparavant, on avait proposé à cet ouvrier un poste différent dans une fabrique de pneus. C’était un emploi beaucoup plus facile d’un point de vue physique, qui ne nécessitait pas des connaissances très approfondies et qui était mieux rémunéré, mais… il l’avait refusé. Bien évidemment, je me suis empressé de demander pour quelle raison ; Je ne voyais pas pourquoi il avait refusé un meilleur emploi alors même qu’il n’avait rien fait pour le trouver. C’était une chance pour lui d’améliorer son quotidien. Il m’a répondu qu’il avait refusé parce qu’on souhaitait lui confier quelques responsabilités, ce qu’il ne voulait absolument pas.

Cette anecdote démontre clairement quel type de caractère il faut avoir pour devenir entrepreneur. Il y a les personnes qui suivent et celles qui mènent. Il y a les employés et les employeurs.

Cette opposition existe depuis toujours à tous les niveaux de la vie et cela est déterminé plus par le caractère profond des gens que par leurs conditions de vie, leur éducation et leurs habitudes.

L’une ou l’autre des solutions n’est pas meilleure, l’essentiel étant de suivre ses envies. Un employé qui rêve de créer son entreprise sera malheureux jusqu’à ce qu’il se lance, au contraire, un employé satisfait de mettre ses compétences au service d’une entreprise qui n’est pas la sienne pourra mener une carrière exemplaire. Parfois, le plus difficile est de savoir ce que l’on veut vraiment.

Personnellement, j’ai beaucoup de centres d’intérêt très différents et j’ai exploré plusieurs voies avant de trouver celle qui me convenait : l’informatique et l’Internet. J’ai été employé durant plusieurs années avant de me lancer et de créer ma propre entreprise. Lorsque l’on atteint son objectif, on passe au niveau supérieur et il devient alors très, très difficile de redescendre au niveau inférieur (à moins de ce rendre compte que cela ne nous convient pas). Personnellement et comme des centaines de milliers d’entrepreneurs, j’ai gagné une liberté difficile à échanger.

Et vous, quel est votre caractère ? Avez-vous envie d’entreprendre ? Avez vous des doutes ou des interrogations ? Posez moi vos questions ou laissez votre commentaire ci-dessous, je suis très curieux de découvrir vos témoignages.